5 piliers du management agile et bienfaits de cette méthode de travail

5 piliers du management agile et bienfaits de cette méthode de travail

manager qui discute avec un employé

Afin de réussir dans le monde de l’entrepreunariat et de rester dans un marché concurrentiel, il n’est plus question de faire recours à un simple management.

Pour les entreprises, il est temps de mettre en oeuvre un système de management agile.

En d’autres mots, il s’agit d’une capacité managériale qui agit et qui réagit rapidement. Découvrez les cinq éléments indispensables pour favoriser ce type de management.

La veille permanente

En premier lieu, pour développer une qualité de management agile, il est important d’être à l’écoute de vos interlocuteurs.

En même temps, vous allez discerner et anticiper les soucis au sein de votre équipe et de l’entreprise.

Ces problèmes peuvent concerner un délai de traitement plus long que prévu, le recrutement de nouveau membres dans l’équipe pour assurer une bonne qualité et quantité de travail, etc.

Ainsi, avant de répondre à votre interlocuteur et refuser ses propositions, il faut d’abord bien l’écouter. Prenez ensuite le temps d’analyser le cas et éventuellement de trouver des solutions ensemble.

En retour, votre capacité d’écoute vous fera entendre auprès de votre collaborateur. Un pas vers le management agile !

La confiance

Un bon management repose sur une équipe dont les membres s’accordent une confiance mutuelle.

De ce fait, pensez à déléguer les tâches, à féliciter votre équipe lorsque vous avez atteint votre objectif et à encourager si la production et/ou la qualité ne sont pas celles tant attendues.

Il est également important de motiver chaque membre de l’équipe dans l’atteinte de vos objectifs communs ou personnels.

À travers de telles attitudes, vous allez gagner en retour la confiance de votre team. Par ailleurs, la cohésion de cette dernière ne sera que meilleure.

Vous n’allez plus être étonnés lorsque chacun propose de nouvelles idées, des initiatives innovantes durant vos réunions.

L’authenticité

En troisième lieu, l’un des piliers du management agile est l’authenticité. De quoi s’agit-il exactement ?

Rester authentique veut dire montrer ses sentiments et sa considération humaine aux membres de son équipe. En un mot, il est temps d’agir et d’être “vrai”.

Bien entendu, vous n’allez pas être amené à faire savoir les détails de votre vie personnelle. En tout cas, cela va vous permettre de gagner en légitimité envers vos collaborateurs. 

Vous avez le droit de montrer à votre team votre déception ou votre tristesse si vous n’avez pas réussi à décrocher un nouveau contrat de vente. Il ne faut pas non plus avoir honte de ne pas avoir la réponse à une question.

Pensez à vous informer et revenir sur le sujet plus tard, lorsque vous aurez les données nécessaires pour y répondre.

Il en est de même si vous n’avez pas assez de temps à accorder à un membre de votre team pour le moment. Fixez plutôt un rendez-vous pour un briefing avec le concerné lorsque vous aurez plus de temps.

La transparence

Afin de devenir un manager agile, il est conseillé de rester transparent envers les membres de son équipe.

Lorsque vous prenez une décision, pensez à informer vos collaborateurs des raisons de celle-ci.

Expliquer le pourquoi du comment facilite l’acceptation de votre choix auprès de votre équipe.

De ce fait, vous allez éviter une démotivation de la team pour leur “imposer” une idée sans en comprendre les raisons.

Au préalable, planifiez une réunion ou un briefing pour en discuter le plus clairement possible. Pensez à agir de la même façon en informant votre troupe si vous êtes au courant des soucis, de toute nature, au sein de la société.

Une méthode de management favorable à l’entreprise mais également pour avoir une légitimité aux yeux de votre équipe !

La prise de décision rapide

Un management agile demande la capacité de prendre des décisions rapides.

Toutefois, comme il est bien connu, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Cela peut concerner les processus, les méthodes de travail ou bien le dispatch des tâches.

De plus, si vous accordez beaucoup trop de temps à réfléchir sur les options qui s’offrent à vous, la production de toute l’équipe va en pâtir.

Afin de rester efficaces, les décisions prises doivent être suivies de suite par les actes.

Et, s’il vous arrive de vous tromper et de commettre des erreurs, comme tout autre être humain, agissez comme un bon leader.

Sachez reconnaître vos fautes de manière humble et sans rejeter la responsabilité sur d’autres personnes. Il faut reconnaître que ce geste est plutôt perçu comme une maturité au lieu d’une faiblesse.

De plus, cet acte permet de gagner la confiance de votre équipe et leur montre votre implication. Par ailleurs, cela vous permet également de tirer des leçons et améliorer votre prochaine “stratégie”.

voxaltoagence

Laisser un commentaire